EL MARIT I EL GAT (LE MARI ET LE CHAT)

Texte et Musique: Miquel Pujadó


C’est peut-être plus tard que tôt,
mais le moment est enfin arrivé:
tu as foutu ton mari à la porte
et maintenant tu as un chat chez toi.
Tu n’as pas perdu
avec le changement:
l’améliorement se fait sentir
rien qu’en regardant autour de toi:

Quand un chat s’allonge sur le canapé
il n’occupe qu’un petit coin,
il ne pue pas, il ne s’enivre pas avec de la bière.
Et il ne te maltraitera pas
ni voudra t’imposer aucun droit,
et quand il ouvre la bouche, aucune connerie n’en sort.

Et il ne veut pas pour lui tout seul
le foutu commandement à distance,
il préfère regarder la lune à certaines émissions.
Même le sacrosaint foot
l’indiffère.
Il ne change pas la vie en drame
sot et strident.

Un chat est un bon copain,
même excellent,
pourvu que
j’en sois pour toi le complément.

C’est peut-être…

Un chat est toujours un sage.
Il n’agit jamais
avec violence et il ne griffe
que quand on le provoque,
à peu près comme toi,
mais alors il te fout la gueule en l’air.

Il ne laisse jamais des poils
à la douche, il ne pisse pas dans le lavabo.
En fait, c’est un poète
engendré sous d’autres cieux
que quelque dieu t’a destiné
pour rendre plus propre
l’eau de ton océan.

Un chat…

C’est peut-être…

Quand je téléphone, un chat
ne décroche jamais
mais s’il le faisait il ne répodrait pas de mauvais poil.
Il sait que tu es livre
de choisir par-ci par-là
et il se fout comme de colin-tampon de ce que tu fasses ou ne fasses pas.

Et, même s’il se sait le roi,
quand toi et moi couchons ensemble
il me cède dignement sa place.
C’est ça, le vrai fair-play!
Ton mari devrait apprendre de lui
s’il n’a pas le cerveau déjà trop rance et aqueux!

Un chat…